C’était mon Grand-père…

C’était mon Grand-père…

Je l’ai bien connu : c’était mon  grand-père.

Et chacun de nous, ses petits-enfants, se souvient de sa haute stature marchant le long de la murette de briques qui bordait le petit étang, sous les châtaigniers ; ou le revoit dans son appartement parisien, si calme et chaleureux avec ses boiseries remplies  de toiles, sa table de gravure  et son atelier où il recevait, toujours élégant, peignant en costume sans crainte de se tacher. 

Et s’il nous fallait poser, l’un après l’autre dans son atelier sous les combles de la maison de Normandie, aussi petits que nous étions, nous restions tranquilles avec le sentiment qu’un petit miracle nous arrivait et qu’il fallait nous saisir de ce moment rare.

La  vieille maison, simple, mais entourée de verdure et reconstruite avec les pierres de l’ancien prieuré qui s’y trouvait, vibre encore de la présence de toutes les générations précédentes qui nous l’ont transmise. C’était la maison de notre grand-père, Gérard Cochet ; les poutres de « l’atelier », servant de palette, gardent encore aujourd’hui la trace de ses couleurs, de ses brosses et de ses pinceaux.           

 Marion